Un site duSTIFavec

Etat Île-de-France Yvelines SNCF RATP

Votre nouvelle ligne
du RER A au RER C

Tangentielle Ouest

Accueil > FAQ > Environnement et cadre de vie > 20. Quels seront les impacts du projet sur la forêt ?

20. Quels seront les impacts du projet sur la forêt ?

Pour la phase 1 du projet, des acquisitions sont nécessaires le long de l’avenue des Loges et de l’avenue Kennedy, en bordure de forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye, conduisant à déboiser une surface d’environ 2,2 hectares.

Le projet prévoit, en lien avec l’ONF et la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Agriculture de l’Alimentation et de la Forêt (DRIAAF), de compenser l’impact généré par le défrichement et d’atténuer les effets indirects par des mesures d’accompagnement. Conformément à la législation en vigueur, une demande d’autorisation de défrichement sera menée. Celle-ci établira précisément les emprises à défricher, la nature des terrains et leur qualité écologique. Elle définira les compensations en lien avec les gestionnaires et/ou propriétaires des surfaces boisées impactées. La Maîtrise d’ouvrage s’est d’ores et déjà engagée activement dans la recherche de terrains pour compenser le défrichement. Des mesures d’accompagnement permettant de compenser les effets indirects sur la faune et la flore seront également mises en œuvre (rétablissement des chemins forestiers, reconstitutions d’ourlets forestiers, implantation de clôtures, reconstitution d’habitats, réseau de buses, etc.). Le coût des compensations forestières est intégré au projet. Pour la phase 2 du projet, des acquisitions seront nécessaires pour permettre l’aménagement des voies nouvelles entre Achères-Chêne-Feuillu et Achères-Ville (insertion de la plateforme le long des voies ferrées existantes du RER), conduisant au déboisement d’une surface d’environ 5.8 hectares. La variante urbaine par Poissy nécessiterait des acquisitions complémentaires au Sud et au Nord de Poissy, pouvant impliquer un déboisement complémentaire (impacts à préciser au cours des études complémentaires qui seront réalisées pour permettre l’organisation d’une enquête publique complémentaire). Tout comme pour la phase 1, des mesures seront prises pour compenser cet impact. Le STIF a en outre pour objectif une solution de compensation globale aux deux phases de la Tangentielle Ouest.

Sur l’ensemble du projet, des mesures seront également prises en phase travaux pour limiter l’impact à court terme : les emprises du chantier sur les espaces naturels seront limitées au maximum, les arbres restant en place seront protégés et les travaux interviendront au maximum en dehors des périodes de nidification et d’hibernation. Les travaux de nuit seront également limités au strict nécessaire. Le projet prévoit le rétablissement de l’ensemble des cheminements de promenades lorsque ceux-ci sont impactés par le tram-train. La maîtrise d’ouvrage travaille notamment en lien avec l’ONF pour définir les modalités des rétablissements des chemins forestiers.

Le tracé du projet

( )